Share
twitterlinkedinfacebook
Image 1 of 1
NAK_7216.jpg
Sous l'Aiguille, France, 11 août 2019. <br />
Andrea Rossi vient de la région du Lac Majeur en Italie. Il travaille comme architecte le reste du temps. Il nettoie avec soin ses scies parce qu'elles sont faites d'un métal très fragile et rouillent très rapidement. Il faut compter environ 2000€ pour une scie. <br />
Il montre quelques unes des cicatrices qu'il s'est fait en pratiquant ce sport. Les marques sous l'épaule que montrent sa copine sont le résultat d'une chute en glissant sur une plaque métalique en sortant de scène. "mais il avait gagné la compétition alors on s'en fichait" ponctue sa copine. <br />
<br />
Le festival Sous l'Aiguille réunit chaque année différentes activités dont une compétition de bucheronnage sportif. Des candidats venus de toute la France, mais aussi d'Italie ou de Suisse s'affrontent lors de différentes épreuves: découpe d'un tronc avec une scie pour une personne, pour deux, puis coupe à la hache d'un tronc placé sous ses pieds. L'épreuve finale, dite du springboard nécessite de creuser dans un tronc des encoches capables de tenir des marches (les springboards) que le bûcheron gravit pour atteindre un billot de boit au sommet qu'il doit découper le plus rapidement possible.<br />
© Niels Ackermann / Lundi13